1,4 milliards d'euros investis pour Agoralim

Agoralim a pour mission d’apporter des solutions innovantes à l’industrie agroalimentaire en multipliant les circuits courts et en offrant un écosystème durable aux agriculteurs d’Ile-de-France. Il s’agit d’un projet collaboratif entre la région Ile-de-France, des instituts de recherche et des entreprises privées. 1,4 milliards d’euros ont été récoltés pour mener à bien ce projet, dans l’optique de générer des milliers d’emplois.

Piloté par la SEMMARIS, organisateur du Marché International de Rungis, Agoralim relève un triple défi :

– Accompagner les nouvelles attentes des consommateurs pour une meilleure transformation alimentaire et agricole locale
– Sécuriser l’approvisionnement alimentaire en Ile-de-France face à la demande croissante de produits frais et de qualité
– Répondre aux enjeux environnementaux liés à la logistique en répartissant mieux les flux de distribution entre le Nord et le Sud de l’Ile de France.

La réussite du projet Agoralim repose sur un travail partenarial dans la durée.

— Stéphane Layani, président Marché Rungis

Une ouverture à horizon 2025

Agoralim sera implanté sur 4 sites principaux du département du Val d’Oise : Gonesse (production agricole, production maraîchère et formation) ; Goussainville (zone de production et de distribution) ; Roissy-en-France (cuisine centrale et transformation) et Bonneuil-en -France (logistique du dernier kilomètre). Selon la Semmaris, le projet devrait pouvoir créer 4 000 à 5 000 emplois. Dès 2022, les concertations avec les agriculteurs et les associations autour de la partie agricole du Triangle de Gonesse se poursuivront, et le développement du projet renforcera sa vocation de terre nutritive en Île-de-France. L’objectif est d’accompagner la production vers le maraîchage pour créer un écosystème en circuit court destiné à répondre à la demande. Les Franciliens bénéficient d’une alimentation plus locale et durable. Les premiers sites de traitement et de distribution devraient ouvrir en 2025.

 

Voici les six recommandations de la Semmaris :

  • Établir un système de « Territoire du futur agricole », tel que le programme « Territoire d’innovation Dazhi »
  • La création de foncier agricole, un nouvel outil de développement pour accompagner la gestion complexe du foncier agricole
  • Création de structures publiques (instituts de recherche, établissements d’enseignement supérieur liés à la logistique, à l’agro-industrie, etc.) pour accroître les intérêts d’Agoralim
  • Créer une plate-forme de fret ferroviaire pour répondre aux besoins de transport intermodal, améliorant ainsi la performance environnementale et opérationnelle de l’événement
  • Eduquer sur le « bien manger »
  • Construire un site e-commerce dédié

A propos de Meyer Groupe

Pour contacter Meyer Groupe